TRANSTONE transforme son équipement en GREENMACHINE ®

19. 02. 2014 - Interview de Mme Dominique Lesage et M. Olivier Scutenaire dirigeants de la société TRANSTONE par M. Bernard Rosset, Business Develepment Manager de PANOLIN International Inc.

TRANSTONE: Mme Dominique Lesage et M. Olivier Scutenaire dirigeants de la société

PANOLIN: M. Bernard Rosset, Business Development Manager de PANOLIN International Inc.


PANOLIN:
Monsieur Olivier Scutenaire, pouvez-vous nous parler de TRANSTONE?

TRANSTONE: L'entreprise TRANSTONE travaille en sous-traitance pour des carrières en Belgique depuis sa création en 2004.

Les carrières, sont des milieux fortement protégés. D’une part parce qu’il y a beaucoup de sources naturelles dont l’eau, rejetée dans les rivières avoisinantes et d’autre part pour préserver la faune et la flore très présentes sur les sites.

PANOLIN: Pouvez-vous nous préciser, pourquoi est-il important pour vous d’utiliser une huile biodégradable ?

TRANSTONE: Il y a deux ans, un de mes clients, CCB, m’a demandé s’il était possible d’équiper mes futures machines d’huiles hydrauliques biodégradables. Je me suis penché sur la question, une fois tous les renseignements nécessaires collectés j’ai vu qu’il était tout à fait envisageable de faire ces changements. J’ai aussi constaté que je pouvais utiliser des huiles biodégradables pour d’autres applications. Mais voyons déjà une étape à la fois !

PANOLIN: Quand avez-vous converti votre première machine ?

TRANSTONE: La première machine, une Hitachi, équipée en huiles biodégradables est arrivée en août 2012.

La seconde, une Caterpillar349E en août 2013 celle-ci était pourvue d’un brise-roche de marque Montabert BRV55 distribuée par Tramac au Benelux.

PANOLIN: Et l’équipement de l’outil brise-roche quand avez-vous décidé de le convertir ?

TRANSTONE: Poussant notre recherche plus loin, nous avons constaté que l’outil du marteau utilisait une huile non-biodégradable, qui après chaque fonctionnement du brise-roche était totalement perdue dans la nature. Nous avons réfléchi que si l’outil brise-roche était actionné par le système hydraulique de la machine, fonctionnant avec l’huile PANOLIN HLP SYNTH 46, cela ne poserait aucun problème.

Suite à cela, TRANSTONE a donc décidé de prendre contact avec PANOLIN pour nous trouver une huile: biodégradable, faiblement toxique, à forte viscosité et qui serait acceptée par le constructeur du marteau, Montabert. Sachant qu’un brise-roche consomme chaque année 1000 litres d’huile de graissage, notre motivation était grande.

PANOLIN nous propose donc son lubrifiant PANOLIN Biotrack E 700 qui répond aux normes environnementales les plus exigeantes. La société suisse obtient très vite l’accord du constructeur Montabert pour lancer les essais et nous affirme que notre consommation d’huile sera inférieure à celle d’une huile traditionnelle, due au pouvoir lubrifiant de son huile synthétique.

PANOLIN: Quel est votre bilan après cet essai ?

TRANSTONE: Après 1000 heures de fonctionnement, dans le cadre d’une procédure de suivi de l’essai, fréquentes vérifications de l’outil et du mécanisme intérieur du marteau, nous pouvons dire que les résultats sont tout à fait concluants. L’outil a parfaitement fonctionné, et comme PANOLIN nous l’avait annoncé nous avons réduit notre consommation d’huile de graissage d’environ 70%.

PANOLIN: Ce qui veut dire que vous avez réussi à réduire de manière drastique votre impact sur l’environnement qui était votre objectif, mais êtes-vous économiquement gagnant ?

TRANSTONE: Oui absolument, nous sommes gagnants sur l’aspect environnemental comme je viens de le souligner, mais aussi sur le plan économique. Certes le produit PANOLIN est plus cher à l’achat, mais sur le plan logistique, et surtout grâce à la réduction significative de 70% de consommation d'huile de graissage, cela engendre un gain considérable de gestion des stocks ainsi que de la fréquence d’achat.

PANOLIN: Vous avez l’air absolument convaincu d’avoir fait le bon choix ?

TRANSTONE: Avec des résultats aussi enthousiasmants, nous avons équipé un deuxième brise-roche en PANOLIN Biotrack E 700 avec le même succès.

Pour conclure TRANSTONE est fière de pouvoir dire aujourd’hui qu’elle est la seule entreprise dans son secteur, et sur cette application, à avoir assumé les risques techniques de lancer cet essai. Nous souhaitions améliorer notre impact environnemental, cela est entièrement réalisé avec en plus un avantage économique et financier certain.

PANOLIN: Merci monsieur Scutenaire de votre confiance en notre expertise et dans nos produits.

Interview réalisée par Bernard Rosset, 20.02.2014